Au banc d’essai d’une étude: le service des centres informatiques
21 Août 2018

Un centre de données renfermant du matériel pouvant provenir de sept fabricants différents est synonyme de maintenance complexe et coûteuse

Une étude menée par Technogroup montre que la maintenance d’un centre informatique peut vite devenir onéreuse et laborieuse. 78 pour cent des entreprises utilisent du matériel provenant de différents fabricants dans leurs centres de données. 31 pour cent utilisent des composants provenant de deux à cinq fabricants différents et même de cinq à sept fabricants différents pour 47 pour cent des sociétés interrogées. Cela débouche sur une multitude de contrats de service passés avec les différents fournisseurs de matériel. « Dans le cas de l’entretien d’un véhicule, personne ne songerait à faire entretenir le générateur chez Bosch ou la climatisation chez Denso. C’est pourtant ce qu’il se passe pour le matériel informatique, avec cette idée de service décentralisé qui, en outre, immobilise nombre de ressources au sein de l‘entreprise », déclare Dr. Ralf Dingeldein, directeur de Technogroup. Pour établir le « Rapport 2018 sur l’entretien des serveurs », 100 représentants d’entreprises ont été interrogés à l’occasion du CeBIT, le salon des professionnels du secteur des technologies de l’information.

Centre de données du futur

Au total, 66 pour cent des entreprises interrogées ne couvraient pas entièrement leur matériel par des contrats de service périodiques et purent donc bénéficier immédiatement des avantages de la tierce maintenance. 12 pour cent n’avaient même pas de partenaire de service. « Nous discutons du centre de données du futur alors que des mesures économiques permettant de diminuer les coûts de maintenance courants sans compromettre la sécurité opérationnelle existent déjà », dit Dr. Ralf Dingeldein. Avec ses 250 collaborateurs, Technogroup fournit une tierce maintenance en toute indépendance vis-à-vis des fabricants et un service de conseils complet en vue d’entretenir, de maintenir à niveau et d’assurer la viabilité des réseaux de données et les centres de données. Notre tierce maintenance, de l’anglais Third Party Maintenance (TPM), est synonyme de maintenance globale cohérente et unique d’une infrastructure informatique. Cela inclut également la résiliation des différents contrats de service et la centralisation de la maintenance des centres de données.

Gartner : 60 pour cent d’économies grâce à la tierce maintenance

Le marché global de la tierce maintenance indépendante dans le secteur informatique connaît une croissance constante : le cabinet d’analyse Gartner a calculé dans une étude qu’il était possible de faire jusqu’à 60 pour cent d’économies par rapport aux frais de service des fabricants initiaux. Les prestataires de tierce maintenance sont donc les plus à même de fournir, d’un point de vue qualitatif, ce dont les entreprises et leurs centres informatiques ont besoin. D’ici à 2020, Gartner table sur 35 % de croissance en plus sur le marché de la TPM, d’autant plus que la limitation s’appliquera aux centres de données et que d’autres composants informatiques pourront faire l’objet d’une maintenance basée sur les consignes du fabricant bien qu’indépendante. « Saisir l’infrastructure dans son ensemble est essentielle pour proposer la meilleure maintenance. Cela permet également de visualiser la façon dont un centre informatique pourra être correctement géré à l’avenir », ajoute pour finir Dr. Dingeldein.